Ituri:plus de 5000 civils tués par des miliciens entre 2017 et 2023
Hon Gratien Iracan

Plus de cinq mille civils ont été tués par des miliciens dans la province de l’ituri, partie Est de la République Démocratique du Congo entre 2017 et 2023 suite à l’insécurité grandissante dans plusieurs agglomérations. Ces chiffres ont été relevés par le député National Gracien Iracan, élu de la province de l’ituri le week-end dernier.

Dans son speech, il déplore l’absence des enquêtes sérieuses sur le terrain par le gouvernement congolais. Cette situation est vécue non seulement en Ituri mais aussi au Nord-Kivu, des provinces sous Etat de siège, déplore l’élu de Bunia.

«On a tué plus des civils à l’Est du pays, on ne veut pas que la question du M23 soit traitée à l’assemblée nationale. Le même gouvernement ne veut pas le debat autour des massacres qui se passent partout. Nous avons l’impression le gouvernement nous cache quelque chose», s’inquiète-t-il.

Choqué par la persistance de l’insécurité dans son fief électoral,il appelle le gouvernement congolais à mener des enquêtes sur les causes profondes des massacres. Il plaide aussi pour le rétablissement de la paix afin de permettre à la population de vaguer à ses activités quotidiennes.

Trésor Wayitsomaya