Nyiragongo:les leaders locaux conviennent de construire une base de compréhension commune via les économies solidaires

Apprendre à travailler ensemble en vue de renforcer la cohésion, la coopération et les amitiés entre les groupes sociaux et ethnies dans les groupements de la chefferie de Bukumu en territoire de Nyiragongo, telle est la mission confiée aux Cellules de Paix et de Développement des Groupements (CPDG) et Cellules Locales de Paix et Développement, CLPD Nyiragongo par la cellule Provinciale d’Appui à la Pacification, CPAP/Nord-Kivu.

C’était à l’occasion de la clôture d’une formation sur les Principes d’Animation Communautaire et Économie Solidaire et Activités Génératrices des Recettes tenue ce mercredi 18 janvier à Munigi.

Selon Gaudence Nyanzira experte en stratégies des économies solidaires et facilitateur de la CPAP, cette formation s’inscrit dans le but de former de bons facilitateurs pouvant améliorer la qualité de connaissance et l’auto prise en charge communautaire en territoire de Nyiragongo.

«Quand les différentes communautés se rencontrent à travers les Associations Villageoises d’Epargne du Congo(AVEC), c’est ça la solidarité qui contribue à l’unité et à la cohésion sociale. Ces groupes solidaires aident les populations à mettre dehors les antivaleurs par ce qu’ils se retrouvent réunis par des intérêts communs»,a-t-elle déclaré.

Les économies solidaires sont-elles une solution aux conflits interethniques au Nord-Kivu ?

L’économie sociale au Nord-Kivu joue un rôle significatif et croissant dans les économies entreprises par les communautés réunies. C’est la source d’emploi, de protection sociale. Elle participe aussi à construire une base de compréhension commune dans le souci de réunir les communautés opposées par des intérêts égoïstes liés à la terre et à l’identité.

Les AVEC jouent ils un rôle dans la cohésion sociale ?

L’économie sociale promet des valeurs et des principes centrés sur les besoins des individus issus de plusieurs tribus qui obéissent à une logique de participation volontaire, d’entraide et d’autonomie pour la recherche de la paix. Elle fait appel aux entreprises et aux organisations et cherche à concilier la réussite économique avec l’équité et la justice sociale à l’échelle locale à et nationale.

De l’engagement des leaders locaux

Bosenibamwe Jean-Paul, membre de la CPDG Munigi, estime que l’implantation des économies solidaires dans son entité vient renforcer la cohésion et rassembler les communautés Nande, Kumu, Hutu,Hunde et Nyanga autour des intérêts communs sans tenir compte des tendances. Elle garantit la participation des leaders locaux à la création des économies solidaires dans leurs entités pour espérer à la paix et à la réduction des conflits.

Notons que lors des échanges, les acteurs de la paix et du Développement se sont convenus à s’autofinancer à travers les Associations Villageoises d’Epargne du Congo dans leurs entités respectives afin d’assurer la bonne gestion des structures locales sans rien attendre de l’extérieur.

La cellule Provinciale d’Appui à la Pacification via son coordonnateur Gédéon Visighirwa a appelé les acteurs de développement en territoire de Nyiragongo à privilégier les initiatives visant la recherche de la paix et l’unité entre les communautés pendant leur jouir de pouvoir.

Il faut signaler que cette formation a été facilitée par la CPAP sous l’appui du fonds social de la République grâce au financement de la banque mondiale dans le cadre son projet STEP II.

Trésor Wayitsomaya