Ituri: première journée de grève, un dispositif militaire dans les points chauds de Bunia

Les points chauds de la ville de Bunia sont surmilitarisés depuis tôt le matin de ce mercredi 18 janvier 2023.

Ceci pour barrer la route à l’organisation des trois journées ville morte décrétées par la coordination provinciale de la société civile de l’ituri.

Pourtant annoncé depuis la semaine dernière, c’est enfin la soirée de ce mardi que le maire de Bunia a demandé à la population de vaquer librement à ses occupations pendant cette période de grève.

Pour Dieudonné Lossa, coordinateur de la société civile de l’Ituri, ces trois journées ville morte sont organisées pour rendre hommage aux victimes de l’insécurité perpétrées par les miliciens de la CODECO qui a fait plus de 89 morts depuis début janvier 2023 en territoire de Djugu.

La société civile de la province de l’Ituri organise du mercredi 18 au vendredi 20 janvier trois journées de ville morte. Une organisation que les autorités de l’état de siège interdisent.

Bienfait Chishibanji.