Nord-Kivu: Emmanuel Demerode de L’ICCN est-il de mèche avec le M23 à Rutshuru ?

Le Ministre national de l’Enseignement Supérieur et Universitaire en République Démocratique du Congo Muhindo Nzangi Butondo appelle le gouvernement  à interpeller  le directeur provincial  du Nord-Kivu de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN)  Mr Emmanuel Demerode pour son implication dans le soutien des terroristes du M23 qui opèrent en territoire de Rutshuru depuis plus de quatre mois.

il l’a révélé  lors d’un entretien accordé à la Radio Top congo ce vendredi 18 novembre 2022 à Kinshasa.

Dans son speech, il pointe du doigt accusateur le patron de Virunga Énergies d’avoir fourni du carburant à hauteur  de 20 mille dollars aux M23 pour leur mobilité pendant leur séjour dans différentes contrées du territoire de Rutshuru à contre partie de la sécurisation de la centrale hydroélectrique de Matebe située dans la même zone.

« c’est l’occasion pour moi aujourd’hui de dénoncer le directeur provincial de L’ICCN Emmanuel Demerode qui est resté à Rumagambo en cette période de conflit, l’hôtel de L’ICCN sert pratiquement d’un quartier général pour le M23. L’ICCN à travers la fondation Virunga c’est sont eux qui fournissent du carburant aux unités du M23 qui se déplacent dans le terrain. » a-t-il révélé.

Au travers ses explications, le notable du Nord-Kivu  dit avoir été au courant de la tenue des différentes  rencontres entre les deux parties dans le cadre de la protection du barrage de Matebe (centre hydroélectrique  servant Goma et Rutshuru). 

« Il doit mettre fin à son contrat qui lie   l’Etat congolais à son association à travers la gestion des parcs stratégiques du pays. un agent du service public ne peut pas avoir l’autorisation de travailler avec les rebelles » parle t-il d’un ton fort. 

Ainsi, la ministre chargée de l’environnement  en RDC est appelée à  révoquer le directeur provincial de l’ICCN dans l’objectif de se rassurer de la situation que prévaut dans ce patrimoine mondial au moment où le pays fait face à l’agression Rwandaise.

Trésor Wayitsomaya