RDC: »la déstabilisation de la RDC est une menace des intérêts de ses pays voisins » Collette Blackman

Face à la visite diplomatique de certains chefs d’Etats africains à Kinshasa capitale de la République Démocratique du Congo le week-end dernier marquée par la présence de Uhuru kenyantta ancien président du Kenya et de Umaro de la Guinée Bissau, collette Backman journaliste belge estime l’intervention des autres pays en RDC à un volet économique pour intérêts égoïstes.

Elle l’a révélé au cours du magazine okapi service diffusé sur les ondes de la radio Okapi ce vendredi 18 novembre 2022.
Dans son intervention elle salut la volonté des différents présidents africains à s’impliquer dans le processus de la recherche de la paix dans la partie Est de la RDC.

Parlant du cas de l’Ex président du Kenya Uhuru kenyatta elle pense que son arrivée au pays se justifierai par un faible trafic des minerais au port de Mombasa suite à la situation sécuritaire que prévaut au pays.

« Il est normal qu’il s’y implique, par ce que de l’Ouest jusqu’à Est (kenya) l’importance géographique et économique de la RDC joue un grand rôle, mais aussi de la gravité de la situation sécuritaire.le kenya à un enjeux économique important et des relations importantes avec la RDC, c’est par les ports du kenya que passe les exportations des minerais de l’Est » a t-elle martelé.

Selon, cette éditrice Belge, le Kenya veut plus jouer un rôle diplomatique autour de la situation sécuritaire de la RDC. Mais elle redoute du rapprochement de ce pays avec les États-Unis d’Amérique dans ses relations qu’il entretien avec la RDC tout en estimant de normal l’intervention de l’armée de sa nation pour la traque des groupes armés suite à sa bonne l’organisation.

De l’intégration des rebelles du M23 au sein des FRDC

Elle juge utile la décision de l’assemblée nationale celle interdisant l’intégration des terroristes du M23 dans l’armée régulière ainsi que d’autres groupes armés qui contribuent à la déstabilisation du pays.
Elle motive son argumentation par le fait que les négociations et accords précédants d’intégration, mixage des groupes armés locaux et étrangers dans l’armée congolaise n’ont pas produits d’effets positifs pour la RDC.

« l’urgence pour la RDC est d’avoir une bonne armée payée, qui rapportera le succès militaire et qui pourra rétablir l’ordre à l’Est.Il faut d’abord renforcer les forces intérieures du pays sans trop espérer à des médiations étrangères, les pays voisins de la RDC ne les consulte pas pas amitié ou par sympathie mais pour leurs intérêts car l’insécurité est aussi nuisible pour eux » ajoute t-elle.

Rappelons face à l’agression Rwandaise, collette Backman à dans son dernier Éditorial indiqué que la RDC n’a pas des pays amis mais plutôt des pays qui visent uniquement leurs intérêts.Au même moment elle a appelé la RDC à l’autoprise en charge pour résoudre ses problèmes internes.

Trésor Wayitsomaya