Groupe de presse La République

RDC: le président de la cour constitutionnelle se dit vacciner contre toute forme de pression lors des élections

C’est dans sa déclaration faite dans une radio de la ville province de Kinshasa que
président de la cour constitutionnelle, Dieudonné kamuleta Badibanga, a rassuré à l’opinion nationale ainsi qu’internationale son « impartialité » en cas de protestation sur les résultats des élections en 2023.

Par le même canal, le Président Kamulete s’est déclaré être « vacciné »contre toute sorte de pressions

«Toute ma vie, j’ai appris à trancher. Seulement quand on tranche et qu’il y a deux parties, il vaut mieux que celle qui a perdu soit de bonne foi. Ce qui importe pour celui qui tranche, ce n’est ce que l’un ou l’autre dit, c’est ce que lui dit sa conscience», a-t-il fait savoir.

Pour ce qui est de son attachement avec le président Félix Tshisekedi, Dieudonné Kamuleta Badibanga s’est lavé de toutes ces allégations.

«Et même si tel était le cas, est-ce le fait d’appartenir au même village qui m’a amené là où je suis, à la magistrature ? Est-ce un péché d’être de la même province ? Le Chef de l’État, je le connais en tant qu’institution. Je ne l’ai pas connu en tant que personne physique. Vous trouverez nulle part des accointances avec n’importe quel parti politique» a rétorqué le président de la haute cour.

Il a toutefois signalé que le problème qui tue la RDC et même l’Afrique, ce sont les préjugés, et finis en illustrant son expérience.

«Par contre, quand j’ai été proposé en 2020 par le Conseil supérieur de la magistrature, des gens se sont levés pour s’y opposer. Ma faiblesse alors était de ne pas être connu par l’entourage du Chef de l’État et même du Chef de l’État lui-même», a-t-il conclut.

Patricia Zamwana