Groupe de presse La République

Lubero : 8 Mars, le groupe 1325 formé sur l’implication de la Femme dans le plaidoyer, monitoring, lobbing pour la paix et la sécurité

La commission diocésaine Justice et paix de Butembo-Beni a choisi la journée du 8 Mars 2022 pour renforcer la capacité des membres du groupe 1325 de Lubero-centre sur le plaidoyer, le monitoring, le lobbing et les normes sociales.

Ceci dans l’objectif de les outiller afin de faire participer la femme dans toutes les instances des prises de décision. Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet femme, paix et sécurité.

« Le programme femme paix et sécurité est exécuté dans le territoire de Lubero surtout à Misienene, Lubero, Lukanga et Masereka depuis 2017. C’est grâce à l’implication de monsieur l’abbé Aurélien Kambale Lukwata que ce programme est exécuté et ça vise 3 piliers dont la protection, la participation de la femme et la lutte contre les normes discriminatoires », explique Me Dalson Syamasamba du volet juridique de la commission diocésaine Justice et paix Butembo-Beni.

La participation de la femme passe par son implication dans tous les processus de paix et de sécurité. Pour y arriver, elle doit être outillée des techniques acceptables de communication.

« Aujourd’hui nous avons échangé avec les membres du groupe 1325 et nos partenaires des associations féminines dont UFEN, FADP et SOPEGEP sur le plaidoyer, le monitoring, le lobbing et l’identification des normes sociales préjudiciables. Il était important car les femmes doivent participer aux efforts de la paix et la sécurité. Elles peuvent y arriver en menant un plaidoyer, en faisant un monitoring ou un lobbing d’une manière correcte et cohérente », ajoute Me Dalson Syamasamba..

Les participants à leur tour ont salué le choix de la thématique du jour. « Ça va encore nous aider à recadrer notre manière de faire nos plaidoyers ; on avait des confusions entre faire un plaidoyer, faire un monitoring ou encore un lobbing. Nous pensons que nous allons travailler dans le professionnalisme des acteurs engagés pour faire respecter la résolution 13 25 », fait savoir Kayenga Marie Année de l’organisation FADEP.

Il sied de signaler que le groupe 1325 a été mis à place dans le cadre du projet femme, paix et sécurité. Il est composé des acteurs étatiques et non étatique. Son rôle est de faire appliquer les recommandations de la résolution 1325 qui vise l’égalité et la participation de la femme dans le processus de paix et de sécurité.

Le moment marquant de cet échange c’est aussi la remise du kit d’appui au groupe 1325 de Lubero. Il est composé essentiellement des fournitures bureau.

Asaph LITIMIRE