FELIX TSHISEKEDI ET JOSEPH KABILA

Jusqu’hier soir, il n’y avait toujours pas de fumée blanche pour annoncer la nomination par Ordonnance du Président de la République, du Premier ministre du premier gouvernement de la 3ème législature de la IIIème République. Le blocage persiste entre le FCC de Joseph Kabila et le CACH de Félix Tshisekedi, toujours englués dans d’interminables pourparlers pour lever de nombreux obstacles.

On apprend de Dieudonné Mwenze, porte-parole du FCC, que les négociations entre les deux parties sont toujours dans une impasse. A la base, indique-t-on, le “refus” attribué au Président TShisekedi de nommer le candidat que lui avait transmis le chef du FCC, Joseph Kabila Kabange.Selon toujours la même source, les relations se sont envenimées entre les deux partenaires FCC et CACH à la suite des déclarations faites aux USA par le chef de l’Etat selon lesquelles il entendrait “déboulonner le système dictatorial”. Le FCC s’est senti insulté par ces propos de Félix Tshisekedi.

La conséquence, c’est que depuis le coordonateur du FCC, Me Néhémie Mwilanya n’assiste plus aux réunions entre les deux alliés mais se fait représenter à un degré inférieur.Ces réunions, du reste, s’étirent à longueur des nuits sans arriver au moindre accord entre les deux partenaires sur aucun sujet.Avec ce bras de fer, la nomination du Premier ministre, ne serait peut-être pas pour demain. D’autant plus que les deux forces politiques qui doivent y pourvoir regardent dans deux directions diamétralement opposées à cet effet.C’est ainsi qu’on a vécu le même scénario, lors des élections des gouverneurs de provinces où le FCC a eu tout et le CACH juste la province du Kasaï Oriental (Mbuji-Mayi) arrachée par l’UDPS. Là également,

il y a eu des réunions en longueur juste au petit matin sans que le FCC ne lâche qu’on que ce soit.Me Peter Kazadi de l’UDPS et directeur de Cabinet adjoint du chef de l’Etat, s’est présenté presqu’en larmes devant la presse pour faire le récit des stériles négociations avec le FCC lors de l’élection de gouverneurs de provinces. Alors que côté FCC, on soutient que le partenariat avec CACH se fera sur base du poids politique de chaque partenaire dans la coalition. KANDOLO M.

English English French French Swahili Swahili