Nord-Kivu : Les médecins déclenchent lundi prochain un mouvement de grève(SYNAMED)

Redaction
By Redaction avril 19, 2018 14:35

Les médecins membres du Syndicat National des Médecins au Nord-Kivu œuvrant dans  les secteurs  publics déclenchent à partir de ce lundi 23 avril 2018 un mouvement de grève sur toute l’étendu de la province.

Dans un communiqué rendu publique le 14 avril avec copie au groupe de presse la REPUBLIQUE, les professionnels de la blouse blanche lèvent la suspension de la grève avec polarisation des urgences pendant une semaine et sera évaluée tous les trois jours.

Le syndicat des médecins de la du Nord-Kivu en synergie avec le bureau national, décrètent ce mouvement pour tenter de faire pression sur le gouvernement afin que celui-ci puisse répondre à leurs inquiétudes.

Sept mois après la signature de l’accord signé le 2 septembre 2017 et malgré les nombreuses correspondances de rappel,mais le gouvernement est resté insensible à ses propres engagements “, renseigne Dr Mankoy Badjoky, secrétaire général national.

Dans cette même correspondance les médecins déplorent l’injustice dans les listings de paie depuis 2016, allusions faites aux nombreux médecins qui ne sont toujours pas repris sur lesdits listings malgré leurs recours jugés fondés.

Dans cette même communication ,cette structure appuie son mouvement de grève de ce lundi car la bancarisation de la prime de risque professionnel des médecins des services publics de l’État, spécialement celle des médecins des provinces n’a pas été effective conformément au plan d’action présenté en septembre 2017 par le comité de suivi de la paie.

Cette bancarisation intervenue au milieu d’un trimestre , soit en février 2018,s’est faite sans prendre en compte l’avis des bénéficiaires. Cette anomalie est à la base d’une grande désolation et des remous sociaux dans les provinces concernées,(ex provinces orientale, de Bandundu, de l’équateur, Bandundu et de l’ex province du katanga).

Ainsi les deux hôpitaux désignés au Nord-Kivu assureront à tour de rôle uniquement les urgences dans les villes de la province.

Dans tous les hôpitaux , il n’aura ni consultation médicales externes, ni intervention chirurgicales programmées, ni tour de salle dans les pavillons tout en signifiant aux étudiants en médecine et les traineurs que pendant cette période de grève les activités sont suspendus.

Notons que le bureau de l’exécutif provincial du Synamed invite tous les médecins des services publics de l’État à s’assumer avec bravoure jusqu’à ce qu’une solution durable soit trouvée à leurs revendications.

Valéry Mukosasenge

Redaction
By Redaction avril 19, 2018 14:35
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*