Nord-Kivu : 7 cas des décès signalés à la prison de Nyongera depuis novembre 2017

Redaction
By Redaction février 8, 2018 17:27

Nord-Kivu : 7 cas des décès signalés à la prison de Nyongera depuis novembre 2017

Nord-Kivu : 7 cas des décès signalés à la prison de Nyongera depuis novembre 2017

 

Les prisonniers meurent de faim et de manque des soins de santé dans la prison de Nyongera en teritoire de Rutshuru (Nord-Kivu). La société civile santé du Nord Kivu qui tire la sonnette dalarme annonce avoir documenté 7 cas de décès dans cette maison carcérale depuis novembre 2017 jusquà nos jours. Au cours dune conférence de presse ce jeudi 8 février 2018 à Goma, le secrétaire exécutif permanent de cette structure citoyenne, Emmanuel Bitangalo, précise que les prisonniers vivent dans la précarité.

« Les prisonniers sont dans une situation catastrophique. Parmi eux, il y a ceux-là qui sont innocents qui restent là-bas sans avoir été entendus par les magistrats. Ils souffrent de la maladie, de la famine et ils meurent même là-bas. Prenons le cas de Rutshuru parce ce nous savons que les autorités ne veulent pas en parler. Là, depuis le mois de novembre 2017 jusqu’à nos jours, il y a déjà sept morts. Ces prisonniers décèdent de suite de la famine et de manque de prise en charge sanitaire. Lorsqu’ils tombent malades, il n’y a personne pour venir à leur rescousse. Ils vivent dans des mauvaises conditions parce quils sont entassés dans des cellules comme des sardines » témoigne à LAREPUBLIQUE.NET Emmanuel Bitangalo.

La société civile sante du Nord Kivu lance un appel vibrant aux partenaires de la RDC à venir en aide à ces prisonniers. Pour le secrétaire exécutif permanent de la société civile santé au Nord Kivu, la situation est globale sur toute létendue de la province.
« Nous demandons à tous ceux-là qui peuvent à venir en rescousse à ces prisonniers. Pas seulement à Rutshsuru. Des morts sont aussi signalés à Goma, Beni, Butembo et même Walikale. Les prisonniers sont dans des conditions très précaires. Ils sont malades. Ils nont pas à manger. Ils manquent même l’eau à boire. Nous demandons à tous ces partenaires qui viennent aider notre pays de penser aussi aux prisonniers » dit-il.

Contactée par LAREPUBLIQUE.NET, la cheffe de division provinciale de la justice au Nord-Kivu, Berthe Chekanabo, a préféré ne pas commenter ce sujet.

Au cours de la session ordinaire de mars 2017, l’assemblée provinciale du Nord Kivu avait invité tour à tour la ministre provinciale de la justice ainsi que la cheffe de division de la justice au Nord Kivu pour s’expliquer sur la mauvaise gestion des maisons carcérales en province. Des recommandations leur d’ailleurs avaient été données en vue d’améliorer la situation des prisonniers.

Jonathan Kombi

Redaction
By Redaction février 8, 2018 17:27
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*