Massacre de l’Ituri : Le gouverneur demande aux Hema de ne pas céder à l’intox

Redaction
By Redaction février 5, 2018 15:19

Pour faire face aux vieux démons du tribalisme en Ituri, le gouverneur Jefferson Abdallah Pene Mbaka exhorte la tribu Hema de ne pas suivre les fauteurs des troubles qui ne visent que la réaction pour mettre en péril la paix chèrement acquise entre les peuples hema et lendu.

Nous sommes entrain de les traquer et finiront par répondre de leurs actes, mais tout en décourageant du côté Hema tous ceux qui tenteraient de mettre sur pied des mécanismes de répression”, a dit ce lundi 05 février dans un ton ferme le gouverneur de la nouvelle province de l’ituri.

Pour rappel, c’est dans la localité de Radju dans le Groupement Utcha en
Chefferie des Bahema-Nord, que les assaillants Lendu ont brûlé plusieurs
maisons depuis 11 heures de ce dimanche 4 février.

La Commission justice et paix du diocèse catholique de Bunia affirme que c’est depuis samedi dernier que des combattants Lendu avec des insignes et foulards rouge munis des
armes blanches, armes de guerre et amulettes ont incendié les cases qui appartiendraient aux Hema.

Cette organisation des droit de l’homme dresse le bilan de 30 morts et 12 blessées. Les blessés sont admis à l’Hôpital Général de référence de Drodro. Elle parle également de plus de 600 maisons incendiées.

Des milliers de personnes se sont déplacées vers Buna.

“Plus de 2000 autres ont pris la direction Katoto, un village voisin. Environ 4 000 personnes ont fui vers les localités de Drodro et Largu”, informe cette organisation.

Depuis le mois de juillet 2017, un bureau de suivi avait été mis en place par le gouvernement provincial de l’Ituri pour la sensibilisation sur la cohabitation pacifique avant que le pire n’arrive hier dimanche.

Valéry Mukosasenge

Redaction
By Redaction février 5, 2018 15:19
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*