Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable
ISESOD-GOMA
- Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT) - Gestion de Projet de Développement (GPD) - Communication et Résolution des Conflits (CRC) - Gestion des Micro-Entreprises (GME) - Gestion de l’Environnement (GE)

Masisi : La Société civile de Rubaya demande la mutation des policiers de Bibatama, accusés d’être auteurs de l’insécurité dans cette zone

photo polices à Masisi au Nord-Kivu

La société civile de Rubaya appelle les autorités policières du Nord-Kivu de relever sans délai les policiers de garde industriel de Bibatama dans la localité Luundje en groupement Muvunyi Matanda, accusés d’être auteurs des tueries dont sont victimes les paisibles citoyens dans cette zone. Les récents événements sont enregistrés le 3 Août 2019 où ces éléments de l’ordre sont pointés du doigt une dans l’assassinat d’une personne et blessés par balle trois autres.

‹‹ Nous sommes choqués par les comportements irresponsables qu’affichent les policiers de la garde industriel de la SMB (Société Minière de Bisunzu) basés à Bibatama qui se rendent tristement célèbre dans la violation des droits humains. Ces éléments ne voient l’importance de la vie humaine jusqu’à arriver à tirer sur la population innocente ››, déplore Gervais Hakizimana, président de la société civile de Rubaya.

‹‹ Depuis la présence des policiers à Bibatama, la population ne fait qu’être endeuillée par ces éléments qui sont plutôt censés la protégée . Nous ne savons pas si ces policiers sont formés car depuis leurs arrivés on est fait que compter de morts, fruits de leurs barbaries. D’où nous demandons le remplacement immédiat de de ces unités de la police pour rassurer de nouveau la sécurité des congolais ›› a plaidé le président des forces vives de Rubaya.

Il faut préciser que les récents incidents qui se sont produits dans le PE 4731 de la SMB ne sont pas les derniers. L’auditorat militaire qui se serait rendu sur le lieu pour arrêter les présumés auteurs serait contraint par certains responsables de la police industrielle commis à la garde de la SMB pour ne pas arriver au bout de sa mission.

Par BARAK MUNYAMPFURA Héritier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

English English French French Swahili Swahili