Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable
ISESOD-GOMA
- Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT) - Gestion de Projet de Développement (GPD) - Communication et Résolution des Conflits (CRC) - Gestion des Micro-Entreprises (GME) - Gestion de l’Environnement (GE)

LUBUMBASHI : LAMUKA exhume la « vérités des urnes »

On pensait le combat pour  » la vérité des urnes  » enterré à la plateforme LAMUKA. Que non. A preuve, à l’issue de la réunion du présidium tenue hier mardi 30 juillet 2019 à Lubumbashi, cette coalition  » réaffirme sa victoire aux élections du 30 décembre 2019 et continue à dénoncer la fabrication des résultats tels qu’annoncés par la CENI et entérinés par la cour constitutionnelle », peut-on lire dans le communiqué final long de 3 pages ayant sanctionné la rencontre,resnseigne forum des as

Ce n’est pas tout. Les leaders de LAMUKA, à savoir: Moïse Katumbi, Adolphe Muzito, Martin Fayulu et Jean-Pierre Bemba représenté par Ève Bazaiba, ont dénoncé l’invalidation injuste de leurs députés par la Cour constitutionnelle.Dans la capitale du cuivre, les opposants ont réaffirmé leur engagement à œuvrer dans la franche collaboration et la cohésion. Chaque leader a été invité à conscientiser ses troupes à demeurer unies, mobilisées et vigilantes pour  » déraciner les antivaleurs  » qui handicapent le développement du pays.La coalition de l’opposition Lamuka se dit aussi préoccupée par la détérioration de la situation du peuple congolais. Les leaders de ce regroupement déplorent notamment  » la souffrance qui continue à s’exacerber, l’injustice, la corruption.

« C’est au cours de cette rencontre que le leader du MLC, Jean-Pierre Bemba Gombo, a officiellement succédé à Moïse Katumbi à la coordination de la plateforme. Son mandat de trois mois prend fin en octobre. Les participants à la réunion de Lubumbashi ont aussi pris acte du départ de Freddy Matungulu et d’Antipas Mbusa Nyamwisi, qui ont rejoint Félix Tshisekedi. Le présidium de LAMAKA annonce qu’il va continuer à mobiliser le peuple congolais pour une alternance démocratique et politique reflétant la vérité des choix opérés par les électeurs.Depuis sa création à Genève en Suisse dans la perspective des élections du 30 décembre 2018, la réunion de Lubumbashi est la toute première organisée au pays par le présidium de cette plate-forme.Lire, ci-dessous, l’intégralité du communiqué final ayant sanctionné la réunion du présidium de LAMUKA. 

Didier KEBONGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

English English French French Swahili Swahili