Goma : retour à la vie normale après une demi-journée ville morte

Redaction
By Redaction novembre 15, 2017 14:41

Le collectif d’actions de la société civile, CASC, ainsi que le rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, Rassop, ont appelé à des manifestions ce mercredi 15 novembre sur toute l’étendue de la RDC. A Goma dans le Nord-Kivu, aucun incident majeur na été signalé. Dans la matinée cependant, plusieurs habitants ont préféré rester chez eux pour observer l’évolution de la situation.

« J’ai même décidé de ne pas envoyer mes enfants à l’école craignant pour leur sécurité là-bas si du moins les choses dégénéraient. Moi et toute ma famille, nous observons d’abord de loin la situation avant d’envisager quoi que ce soit » témoigne un parent trouvé chez lui au quartier Murara. Certaines écoles visitées tôt le matin ont décidé de renvoyer les enfants à la maison.
Les étalages étaient quasiment vides dans les grands marchés de la ville.

« Seuls les éléments de la police étaient visibles au marché central de Virunga » confie un des responsables de ce marché contacté par LAREPUBLIQUE.NET,Boutiques, magasins et autres commerces sont restés fermés toute la matinée avant de rouvrir, pour certains, en début d’après-midi. A Majengo,  Kyeshero et Ndosho, la police est vite intervenue pour disperser quelques jeunes qui commençaient à bruler des pneus et ériger des barricades sur la chaussée. « En ces moments et depuis la matinée la situation était calme » informe la cheffe de quartier de Ndosho. Le sous commissariat de la police du quartier Kyeshero a été vandalisé par certains manifestants qui ont vite été maitrisés par les éléments de l’ordre. Dans tous ces endroits réputés chauds de la ville, le calme est revenu confirment nos sources.

Par ailleurs au centre-ville, les activités ont tourné au ralenti le matin avant de reprendre normalement en début d’après-midi. La circulation y qui était timide a également repris comme à l’accoutumé. Du côté de la police, on annonce l’arrestation de 8 jeunes qui voulaient troubler l’ordre public. «  Je félicite les éléments de la police pour leur comportement aujourd’hui.  Ils ont fait signe de respect des droits de l’homme.Je vous confirme qu’aucun décès na été enregistré ce jour » se félicite le Général Placide Nyembo, commissaire provincial de la police au Nord-Kivu. Pour l’instant, la ville est calme. Seuls les éléments de la police et ceux la police militaire sont déployés dans des ronds-points et autres coins stratégiques de la ville.

Jonathan Kombi

Redaction
By Redaction novembre 15, 2017 14:41
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*