Goma : Les députés provinciaux fuient les débats politiques dans les médias

Redaction
By Redaction novembre 21, 2017 20:27

Ce constat  est fait par plusieurs chroniqueurs et animateurs des émissions politiques au Nord-Kivu. Si pour les uns, cette absence des élus dans les radios et télévisions locales est due à l’arrogance et à la non réceptivité  de leurs messages par la population après avoir épuré leurs mandats. Les autres par contre vont loin jusqu’à justifier ce refus ou absence  des députés provinciaux dans les émissions et interventions dans les journaux à cause de non maitrise des questions qui touchent leur circonscription.

Contacté ce mardi 21 novembre par LAREPUBLIQUE.NET, quelques acteurs des médias ont condamné cette réticence des représentants du peuple au Nord-Kivu,

Pourtant, cette culture démocratique est vivante dans d’autres provinces.

“Ils ne participent pas aux débats locaux! Ces députés sont parfois arrogants. Des fois, ils exigent un contradicteur comme le gouverneur ou un ministre, oubliant que des milliers d’auditeurs dont ils sont représentants directs les écoutent!  Ils ne participent pas parce qu’ils pensent que passer sur une chaîne locale, c’est minimisé leur poids politique!

Faible compréhension des enjeux

Pour Felix Abeli, chroniqueur de l’émission Regard politique sur Shekinah Fm, cela est du au faible niveau  d’étude et de compréhension des enjeux des députés provinciaux. “ Ils ont été élus sans discernement en 2006 par la population.

Quant à Serge Farini de Mishapi voice tv, le changement ne viendra qu’au renouvellement des animateurs de  l’Assemblée provinciale.

Cependant répondant aux questions de LAREPUBLIQUE.NET, le député provincial Ushindi Kyalondawa estime qu’il ne faut pas généraliser.” Je suis prêt à répondre à toute invitation sur les médias mais la question doit être relativisé car lui personnellement ne reçoit pas assez d’invitations des journalistes ”.

Valéry Mukosasenge

Redaction
By Redaction novembre 21, 2017 20:27
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*