(CVR),une nouvelle approche de la Monusco visant la réinsertion socio-économique des ex-combattants démobilisés.

Redaction
By Redaction octobre 6, 2017 14:37

 

 

 

 

Au moins 2000 personnes dont 462 démobilisés et 370 femmes vulnérables ont déjà été à ce jour des bénéficiaires directes de la première phase du programme de Réduction des Violences à base Communautaire(CVR)en sigle.

Ce bilan a été  présenté ce jeudi à la presse de Goma par l’unité DDRRR de la Monusco  l’ors d’un atelier d’évaluation à mi-parcours du dit programme.

La ministre provinciale du plan au Nord-Kivu représentante du gouverneur à la cérémonie,  a promis l’implication du gouvernement  provincial pour plus d’impact dans ce projet.  

Signalons qu’au moins 10 projets consistant à la réhabilitation des routes de desserte agricole, Reboisement et assainissement, Réhabilitation  des marchés et résolution des conflits entre autres,  ont été  exécutés  pendant  cette première  phase de CVR,  dans la ville de Goma,les territoires de Masisi, Rutshuru et Nyiragongo.

Dieudonné  Mango

Redaction
By Redaction octobre 6, 2017 14:37
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*