Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable
ISESOD-GOMA
- Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT) - Gestion de Projet de Développement (GPD) - Communication et Résolution des Conflits (CRC) - Gestion des Micro-Entreprises (GME) - Gestion de l’Environnement (GE)

ASSEMBLÉE NATIONALE : UNE SESSION EXTRAORDINAIRE ANNONCÉE POUR LE 15 AOÛT

Dans son édition n°5948 du mercredi 31 juillet dernier, Forum des As s’était fait l’écho d’une session extraordinaire à la Chambre des représentants du parlement rd congolais. A l’ordre du jour de cette assemblée : l’investiture du Gouvernement Ilunkamba, en cours de formation. Cette session extraordinaire est désormais incontournable. Plus qu’un acquis pour les députés nationaux, obligés d’écourter leurs vacances parlementaires.

Selon des sources qualifiées, l’option d’une session extraordinaire a été levée pour la Chambre basse du Parlement. Une date a même été annoncée : le jeudi 15 août courant. A ce sujet, les mêmes sources affirment que des instructions formelles ont été données au Gouvernement sortant, en vue de débloquer les moyens nécessaires à la tenue de cette session spéciale qui ne devra durer que quelques jours.Au cas où la date du 15 août annoncée pour la session extraordinaire de l’Assemblée nationale serait maintenue, alors cette réunion interviendrait à moins d’un mois de la rentrée parlementaire prévue pour le 15 septembre, date d’ouverture de la deuxième session ordinaire essentiellement budgétaire. De ce point de vue, le Gouvernement Ilunkamba a fortement besoin de temps nécessaire pour, justement, apprêter son projet de loi des Finances de l’Etat pour l’exercice qui pointe à l’horizon. C’est ce projet de Budget qui devra constituer la principale matière à l’ordre du jour de la session de septembre prochain.

LE PROGRAMME AVANT LE PROJET DE LOI BUDGETAIRE

Avant de penser à l’élaboration du projet de loi budgétaire, le Premier ministre Sylvestre Ilunga devra d’abord présenter le Programme de gestion de son équipe. C’est à l’issue de ce verbatim du Chef du Gouvernement, que son cabinet sera soit investi, soit ajourné, selon que les députés nationaux approuvent ou rejettent ledit Programme. Partant, comme pour la confection du projet de Loi des Finances de l’Etat pour l’exercice 2019, Sylvestre Ilunga a également besoin d’un peu plus de temps pour concevoir un Programme qui soit du goût de son comptable.

A savoir, l’Assemblée nationale.Evidemment, dans un environnement politique particulier où deux principales forces politiques ont convenu de former une nouvelle majorité parlementaire, on ne voit pas comment le Premier ministre pourrait trébucher, lui qui est l’émanation de la coalition FCC-CACH. Fort de cette évidence, d’aucuns minimisent le danger de voir rejeté par les députés nationaux, le Programme d’investiture du Premier ministre. Pour nombre d’observateurs, l’exercice procède plus d’un simple formalisme, mieux de conformisme au rituel parlementaire.Mais en dépit de cette réalité politique plus qu’évidente, les députés nationaux au cours de leur session extraordinaire sont exhortés à faire preuve de minimum de rigueur.

Car, de plus en plus, des observateurs pensent que l’ambiance qui caractérisera la cérémonie d’investiture du Premier ministre, sera le reflet du contrôle parlementaire.A propos de la formation du Gouvernement, l’opinion constate qu’après signature, lundi 28 juillet dernier, de l’Accord FCC-CACH au Kempinski Fleuve Congo Hôtel, les choses semblent aller vite. Les consultations entamées par le Premier ministre depuis le mercredi dernier confortent cette thèse.Après la rencontre mercredi dernier à l’Hôtel du Gouvernement, avec les chefs des délégations des composantes FCC – CACH, le Chef de l’Exécutif estampillé de coalition, a reçu hier jeudi, les représentants des deux camps. Aujourd’hui vendredi 9 août, Sylvestre Ilunga consultera les émissaires des forces vives, des délégués des confessions religieuses, des entreprises publiques, du patronat congolais, des mandatés des jeunes et des femmes. Grevisse KABREL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

English English French French Swahili Swahili