ESU : 《Nous allons fermer les institutions non viables cette année académique》.(Steve Mbikayi)

Redaction
By Redaction octobre 16, 2017 15:54

Story Highlights

  • ESU : 《Nous allons fermer les institutions non viables cette année académique》.(Steve Mbikayi)

Related Articles

” Je vous annonce que j’ai la ferme détermination  cette année de fermer ces institutions et cliniques universitaires qui ne sont pas en règle et Goma (Nord-Kivu, province) sera la première ville concernée par la mesure”, martèle Steve Mbikayi , le Ministre National de l’enseignement Supérieur et Universitaire, C’est à l’ouverture de l’année académique 2017-2018 ce lundi 16 octobre à Goma que le ministre national de l’enseignement supérieur et universitaire a lâché devant les responsables des institutions sa mesure visant la fermeture des institutions supérieures et universitaires. Cela à la grande satisfaction des étudiants présents dans la salle pour la circonstance.

“Je sais bien que la multiplicité de ces milieux éducatifs est favorisée par la politique. Chaque ministre ou politicien veut avoir son université. Cela doit prendre fin pour le bien de l’élite congolaise” a renchérit le Ministre. Notons qu’au cours de son mot de circonstance, le président de la conférence des instituts supérieurs et universités au Nord-Kivu est revenu sur la prolifération des institutions en province  au détriment de la crème intellectuelle.
La moitié des universités la RDC sont au Nord-Kivu.
Le professeur Jean Paul Segihobe s’interroge à haute voix :”comment expliquer que le Nord-Kivu a elle seule à 47% des instituts supérieurs et universités de la RDC alors que seuls deux professeurs sont reconnus par Kinshasa œuvrant au Nord-Kivu ?
Il encourage la mesure du Ministère de tutelle pour permettre aux universités viables de bien poursuivre la mission assignée par l’Etat congolais de former et accompagner la recherche scientifique. Il doit en faire son cheval de bataille.

Mais le gouverneur Julien Paluku du Nord-Kivu a une autre vision de la solution face à la nébuleuse question de la multiplicité des universités : “Je ne partage pas cette réflexion. Je propose que le gouvernement facilite l’ouverture des troisièmes cycles pour que ces institutions non viables profitent d’un enseignement de qualité “.
Rappelons que les délégations des présidents de conférences des institutions du Sud-Kivu, Kananga et ituri ont répondu à cette cérémonie d’ouverture de l’année académique 2017-2018.

Valéry Mukosasenge

Redaction
By Redaction octobre 16, 2017 15:54
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*